top of page
Rechercher
  • Parc des Volcans d'Auvergne

Un nouvel indicateur de la bonne qualité des milieux naturels de la Réserve de Chastreix-Sancy

Grâce à un inventaire de "syrphes", la Réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy démontre une nouvelle fois la richesse de sa biodiversité.

Syrphe Eristalis tenax © Thibaut Delsinne

Les Syrphes

Ce sont des mouches de la famille des diptères qui sont caractérisés par une disposition particulière des nervures présentes sur leurs ailes. Méconnus, ces insectes sont des pollinisateurs importants et s'avèrent être... de bons indicateurs de l’état de santé des milieux naturels.


L'étude menée dans la Réserve de Chastreix-Sancy

Réalisé en 2019-2020 par Thibaut Delsinne, chargé de l’étude au sein de la société d’histoire naturelle Alcide d’Orbigny, l'inventaire a permis d'identifier 6498 individus, mais aussi 128 espèces de syrphes dont certaines présentent un caractère singulier et particulièrement fragile :

  • 2 espèces d’intérêt européen

  • 23 espèces menacées en Europe ou en France

  • et 9 nouvelles espèces pour l’Auvergne.

Pose d’un piège Malaise par Thibaut Delsinne © T-Leroy SMPNRVA
« Cette quantité est remarquable : ces chiffres montrent l’intérêt entomologique indéniable de la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy et l’importance de son rôle pour la préservation des insectes et la pollinisation. C’est un bon signal dans un contexte de déclin global des insectes pollinisateurs » souligne Thibaut Delsinne.

Dénommée « Syrph the Net », la méthode utilisée est standard et internationale ; elle permet de définir l’état de santé d’un milieu naturel à partir d’un inventaire de syrphes. Pour la Réserve de Chastreix-Sancy, elle montre que l'état écologique de ses milieux naturels est jugé comme :

  • "bon à très bon" pour les pelouses, prairies et landes basses

  • "très bon" pour les tourbières

  • "bon" pour les habitats forestiers, même s'il manque des espèces de maturité forestière

Par contre, il est estimé comme "moyen" si l'on considère l'ensemble des milieux, l'état des ruisseaux étant qualifié de "faible" (probablement en raison d’un biais de la méthode).


Un suivi régulier de la présence des syrphes sur la réserve naturelle permettra de mesurer l’évolution de la santé de ses milieux naturels.


Informations

Thierry Leroy

Conservateur de la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy

Le bourg, 63680 Chastreix

04 73 21 41 74 I tleroy@parcdesvolcans.fr



Le FEDER de l’Union européenne et l’Etat français ont financé ces travaux scientifiques commandés par la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy, un site remarquable géré par le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.


Comentários


  • Facebook parcvolcans
  • Instagram parcvolcans
  • Tripadvisor
  • You tube
  • Dailymotion
  • Wikipedia logo
bottom of page