top of page
Rechercher
  • Parc des Volcans d'Auvergne

Préserver des arbres d’intérêt écologique dans nos forêts

La forêt recouvre de multiples enjeux et représente 1/3 du territoire du Parc des Volcans d’Auvergne. En son sein, préserver des arbres d’intérêt écologique est essentiel. Cela contribue à créer une trame de vieux bois pour davantage de biodiversité.


La trame de vieux bois au sein des massifs forestiers
trame de vieux bois © Ganlut et Barthélémy-Sibi

Les forêts, des écosystèmes complexes


Leur évolution s’inscrit dans une dynamique de long terme.


Ce cycle naturel est amputé par l’exploitation des bois lorsqu’ils atteignent leur maturité économique.


Les stades de vieillissement, de sénescence et de mort des arbres sont donc moins présents dans les forêts gérées.


Or, ces phases ont un rôle primordial : renouvellement du bois mort, meilleure fonctionnalité des écosystèmes, retour des minéraux au sol, stockage de carbone dans le sol…


De plus, on constate qu’environ 25 % de la biodiversité forestière est liée à l’existence de vieux bois et de bois morts (cortèges d’insectes, de champignons, d’oiseaux…).


Un arbre mort sur pied avec des champignons repéré par les équipes du Parc et l’ONF- © SMPNRVA
Arbre mort sur pied avec champignons repéré par les équipes du Parc et l’ONF © SMPNRVA

Enfin, le bois mort est un réservoir d’eau pour la forêt, le bois en décomposition emmagasinant une grande quantité d’eau. L’humus est ainsi humidifié et cela permet à la forêt de mieux gérer les sécheresses. La trame de vieux bois vise à assurer la présence continue dans le temps et l’espace de très gros bois, de bois morts... Elle se concrétise par la préservation d’un maillage de zones forestières et d’arbres présentant des caractéristiques intéressantes en termes de maturité écologique et de sénescence.


Diversité des habitats sur un vieil arbre - © Ganlut et Barthélémy-Sibi
Diversité des habitats sur un vieil arbre - © Ganlut et Barthélémy-Sibi

Des arbres remarquables et préservés en forêts publiques


Les équipes de l’Office National des Forêts, dans le cadre de la gestion multifonctionnelle des forêts, s’attachent à localiser et préserver des arbres particuliers au sein des forêts publiques, et plus particulièrement sur le territoire du Parc des Volcans d'Auvergne.


Ils sont choisis sur la base de la présence d’habitats comme des loges de pics, des cavités remplies d’eau ou de terreau, de lianes, de champignons… autant de milieux nécessaires à une multitude d’espèces.


Ces arbres sont marqués par l’Office National des Forêts d’un triangle afin de garantir leur préservation à long terme.



Une action du Contrat vert et bleu des Volcans d’Auvergne


Cette action s’inscrit dans le Contrat vert et bleu des Volcans d’Auvergne que porte le Syndicat mixte du Parc naturel régional.


La trame forestière fait l’objet de plusieurs actions portées par différents maîtres d’ouvrage dont l’Office National des Forêts qui visent à augmenter le nombre d’arbres d’intérêt écologique préservés dans les forêts publiques du Parc.


Repérage d'arbres favorables aux dendro-micro-habitats © SMPNRVA
Repérage d'arbres favorables aux dendro-micro-habitats © SMPNRVA

  • Facebook parcvolcans
  • Instagram parcvolcans
  • Tripadvisor
  • You tube
  • Dailymotion
  • Wikipedia logo
bottom of page