top of page
Rechercher
  • Parc des Volcans d'Auvergne

Restauration de milieux humides à Anzat-le-Luguet

Une opération exemplaire portée porté par le Sigal, dans le cadre du Contrat territorial Vert et Bleu Alagnon, pour limiter l’impact des captages d’eau potable du Rayet sur le milieu naturel.


© SIGAL Alagnon, Glob Éditions 2021


Enjeux et acteurs IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Le secteur des sources du Rayet sur la commune d’Anzat-le-Luguet (63) est au cœur de nombreux enjeux : richesses naturelles (zones humides notamment), agricoles et production d’eau potable. Sur ce site, le Syndicat des Eaux du Cézallier (SIAEP) est gestionnaire d’un important réseau d’eau potable qui dessert 14 000 abonnés des communes du Puy-de-Dôme, du Cantal et de la Haute-Loire. Depuis 2018, il a engagé une réflexion sur la restructuration de son réseau d’adduction.


Dans le cadre de l’élaboration de leur projet, le SIAEP s’est rapproché du SIGAL et du CEN Auvergne

pour discuter techniquement d'une version « optimisée », prenant en compte au mieux l’enjeu de préservation des milieux humides à l’amont du réseau d’adduction en eau potable du syndicat et de manière plus générale une meilleure prise en compte des enjeux liés notamment aux zones humides et milieux aquatiques.

En parallèle, un travail de terrain et d’analyse de données a permis de mettre en évidence des enjeux plus globaux liés aux zones humides sur le secteur. Il s’agit notamment de zones humides qui ont subi diverses modifications de leur fonctionnement hydrographique suite à des travaux de drainage et de recalibrage du petit chevelu.



Un chantier concerté IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Il a donc été convenu de travailler sur un projet de restauration de zones humides de manière concertée avec l’ensemble des acteurs locaux sur le secteur situé juste à l’aval du Périmètre de Protection Immédiat et en amont de la cascade d’Apcher. Les travaux réalisés en fin d’été 2021 visent donc à la restauration des fonctionnalités hydrologiques de ces zones de sources.

L’objectif est de retrouver un cheminement des eaux le plus naturel possible. A cette fin, les travaux consistent à :

  • assurer le rejet des trop-plein des zones de captage le plus en amont possible.

  • combler les fossés de drainage existants et renaturer les écoulements pour retrouver des écoulements se rapprochant le plus possible du fonctionnement historique de la zone.

  • remplacer 3 des 4 ouvrages de franchissement actuels (buses béton) par des ouvrages à fond libre.

  • réaliser des aménagements agropastoraux sur les parcelles attenantes (mise en défends, point d’abreuvement, passages à gués).

Ces travaux sont réalisés avec l'appui financier de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et de l'Agglo Pays d'Issoire.


Les indicateurs développés (cartographie d’habitats, transects LIGERO, température, poissons, …) permettront d’évaluer les résultats sur le fonctionnement du site.

留言


  • Facebook parcvolcans
  • Instagram parcvolcans
  • Tripadvisor
  • You tube
  • Dailymotion
  • Wikipedia logo
bottom of page